Maquillage bio, ça existe ?

Cosmétiques bio
Dans un souci de protection de la nature et de l’environnement, la « green attitude » arrive dans nos salles de bain, il n’est d’ailleurs plus seulement question de protéger la planète mais de faire attention aux produits que l’on applique sur notre peau. L’utilisation de certains produits chimiques peut s’avérer nocive pour la santé et développer des allergies et autres problèmes de peau.
Les produits cosmétiques bio ne contiennent ni conservateurs, les fameux parabènes, allergènes, ni produits synthétiques comme les colorants ou les parfums. Ils sont composés de cires naturelles, d’huiles essentielles, d’eaux florales etc.
Mais attention un produit naturel ne signifie pas forcément bio. Pour qu’il le soit, il doit présenter un label, label signifiant le respect d’une charte très précise dans la culture, la fabrication et l’emballage du produit cosmétique bio. A l’échelle européenne, il existe le label BDIH qui certifie environ la moitié des cosmétiques bio européens. En France, ce sont les labels EcoCert et Qualité France qui sont apposés sur les produits. Si un produit ne possède pas le label, cela ne signifie pas pour autant qu’il est polluant, il peut en respecter les principes sans avoir obtenu de certifications. Dans ces cas-là, une seule solution, un coup d’œil attentif à la composition du produit visible sur l’étiquette.

Belle en bio
L’évolution en matière de cosmétiques bio a été très importante, auparavant les produits étaient moins performants, sentaient moins bon, et valaient souvent plus chers. A l’heure actuelle, tout s’est fortement amélioré, du packaging au produit même dont le côté glamour a plus été mis en valeur et la différence de prix avec les cosmétiques non-bio n’est pas énorme.
Le principal inconvénient du maquillage bio est sa conservation. En effet comme il ne contient pas de conservateurs, sa durée de vie est donc plus courte, on l’estime à environ 3 mois. D’autre part, certains produits comme le fond de teint est moins couvrant dans sa version bio ; quant au vernis à ongles, il a encore du mal à se frayer un chemin dans le bio, les solvants n’ont pas encore trouvé d’équivalents naturels et résistants.
Des marques se spécialisent dans les produits cosmétiques bios comme Ma pure nature ou Kuomayé Bio. On peut imaginer une augmentation de l’offre de cosmétiques bio pour les prochaines années, et cela même chez les grandes marques internationales.